Les ventouses 2.0

La cupping therapy fait son grand retour et le nombre d’adepte ne fait que croître. Sportifs et célébrités remettent cette thérapie ancestrale au goût du jour. Vous faire poser des ventouses sur le dos, les jambes ou le ventre ne vous emballe pas plus que cela? Découvrez comment fonctionne cette thérapie ainsi que ces bienfaits surprenants. Peut-être qu’à votre tour, vous deviendrez accro…

C’est aux jeux olympiques de Rio en 2016 que la cupping therapy fait parler d’elle. Michael Phelps, nageur américain, apparaît avec d’étranges marques rouges sur le dos et le torse et suscite l’interrogation. Non, le nageur ne s’est pas endormi sur ses nombreuses médailles. Peu importe, la presse s’empare de l’affaire et fait ainsi connaître cette technique au grand publique. Premier coup de pub pour les ventouses.
Pourtant, cette technique n’est pas nouvelle. Difficile d’en connaitre l’origine avec certitude. L’Egypte antique et la Chine sont toutes deux en tête de liste.
Elle a connu son heure de gloire un peu partout: Afrique australe, Afrique du Nord,Inde, Turquie, Grèce.
Très populaire en Europe jusqu’à l’arrivé des antibiotiques, après la Seconde Guerre mondiale. Puis, peu a peu, les ventouses sont tombées en désuétude.
Tout de même, dans certains foyer, cette technique reste un moyen efficace pour soigner divers troubles pulmonaires. Certains se souviennent, peut-être, de soins effectués par leur grand-mère, à l’aide de ventouses en verre.

comment ça fonctionne?

De nos jours, les ventouses sont en verres ou en plastiques pour une utilisation plus hygiénique. Fini les coquillages, les cornes et les bambou.
La technique consiste en la pose de ventouses dans des zones vasculaires spécifiques liées à des tensions ou de la fatigue musculaire. En vidant l’air de la ventouse, il se forme un phénomène d’aspiration, provoquant une succion. La succion aspire les tissus, les muscles, et crée un appel de sang, dans la ventouse. L’action de la ventouse suscite une irrigation intense de la zone traitée.
Le but est de rechercher un effet de détoxification. Des substances toxiques emmagasinés par le corps migrent alors vers la surface de la peau pour être pris en charge et évacués par le réseau circulatoire de la peau.
L’application des ventouses peut s’avérer désagréable les premières minutes, mais le corps lâche très rapidement et l’inconfort s’estompe peu à peu.
Il en résulte très souvent des marques colorées en de multiples nuances de rose, rouge et violet. Ce sont les toxines qui apparaissent à la surface de la peau.
Pas d’inquiétude, ces tatouages naturels sont éphémères et s’estompent de jour en jour pour finir par disparaître au bout d’une semaine environ.

Les bienfaits

Les vertus de la cupping therapy pour les sportifs sont nombreuses. Une étude menée en 2012 dit que elles soigneraient 1001 maux.
Tout comme Phelps, les sportifs rechercheront son effet intéressant dans la récupération sportive. La méthode est bien connue notamment pour éliminer les courbatures et les crampes. Comme nous l’avons vu plus haut, la pose de ventouses permet un effet détoxifiant et décongestionnant avec l’élimination des toxines par la peau et l’amélioration de la circulation sanguine et lymphatique.
Elle est notamment une alliée de taille en cas d’affections de l’appareil locomoteur (tensions musculaires, entorses, tendinites). Elle a aussi une action antalgique. Très utile alors en en cas de blessures.

scientifique ou pas? Qu’en penser ?

Cette thérapie reste encore très controversée. Plus d’une centaine d’études ont tenté d’évaluer scientifiquement l’efficacité des ventouses. Toutefois, cette thérapie ne pourra jamais être prouvé scientifiquement car pour attester l’efficacité d’un remède, il faut pouvoir le comparer à un placebo. Or, difficile de faire semblant de poser des ventouses…
Toutefois, les effets sont là. Tous thérapeutes utilisant cet outil pourraient vous parler de leur nombreux succès thérapeutiques grâce aux ventouses. Certes, rien ne prouve que les ventouses marchent mais rien ne prouve le contraire. Dans tout les cas, l’effet placebo fait des miracles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.